Avant toute choses.

Je suis Pearl, je vie à Strasbourg et j’ai 25 ans.

J’ai décidé de commencer ce blog pour rendre hommage à mon père.

Mon père, Michel, est décédé d’un cancer du poumon le 13 janvier 2018 à 3h du matin.

Il s’est battu depuis juin 2016 contre cette maladie. Il disait qu’il écrirait un livre quand il serait guéri…

J’ai une soeur, Melody.

Nous sommes une famille comme les autres avec ses problèmes et ses joies.

577689_10150828753331006_356750663_n

Publicités
Article mis en avant

Des flashs

Des flashs voila ce qu’il me reste de notre bout de chemin ensemble.

J’aimerais tant avoir des flashs gai.

Mais à la place je revis tes derniers instants.

Ces instant de souffrances.

Tes cris, tes pleures…

Tout ces moments qui je crois me hanteront toute ma vie.

J’aimerais dire que tout va bien mais ça serais mentir.

Rien ne va, je fais juste semblant en espérant des jours meilleurs.

Ça ira mieux demain…

Mes sourires sont les esclaves de mon savoir vivre

Je suis cette fille qui sourit même quand tout va mal.

Je suis celle sur qui beaucoup de monde se repose car elle est « forte »

Je suis celle qui se permettra de te faire la moral seulement à cause de son vécu.

Je suis une jeune de 26 ans et pourtant j’ai l’impression d’avoir déjà beaucoup vécue.

Je suis hypocrite.

Je suis celle que personne ne connaît vraiment.

Vraiment, personne.

Je suis celle qui vit l’apocalypse dans sa tête mais qui parrait zen.

Je suis une enfant incomplète et orpheline d’un parent.

Je suis celle qui sourit quand les autres rient.

Je suis seule.

Pourtant j’ai l’air entouré.

Je suis forte,

pourtant je suis faible et brisé.

Je fais des blagues mais je n’ai pas envie de rire au fond.

Je fonctionne en mode automatique.

Je suis quelqu’un, un point de plus dans la foule.

Je suis personne et le monde tournerait toujours si je disparaisais.

Je suis pessimiste

Je suis optimiste.

Je suis heureuse.

Je suis brisé.

Je suis curieuse de l’avenir.

J’ai l’impression que plus rien n’ira vraiment.

J’ai besoin d’un psy ou d’une guele de bois.

J’ai l’air de géré, d’être organisé.

Mais en fait c’est le bordel dans ma tête.

Quand on me voit on imaginerai pas ce qu’il se passe dans ma tête.

Je suis gentille

Je suis une véritable connasse.

J’ai bon coeur.

J’enfonce avec le sourire ceux qui le mérite.

Et si je baise ta mère je le fais poliment.

NL Contest

Tu te souviens papa.

L’an dernier tu avais fait un parcours « sportif ».

Je l’ai revu aujourd’hui, j’ai pensé à toi.

On avait bien rigolé et même avec ton cancer tu l’avais mieux réussi que moi.

Tu te souviens, tu étais bourré ce jour là qui aurait dit que c’était ta dernière cuite?

Ça aller mieux entre 2 chimio on avait de l’espoir.

On avait fait des tatouages éphémères.

On a tellement rigolé.

Et aujourd’hui c’était la même chose.

La même bière.

Les même personnes.

Le même décors mais sans toi.

C’était l’habitude chaque année avec maman.

Derrière le bar avec nous des bières à volonté.

Et la final bmx qu’on regardait en famille.

Backflip, front, superman… tu comprenais pas tout mais tu étais impressionné.

J’espère que de là haut tu bois ta bière dans ton gobelet en plastique et tu regarde la final bmx.

J’espère que toi et les anges vous vous bourrez bien la guele !

On trinquera à votre santé !

Mal être

Vous la connaissez cette fameuse boule au ventre.

Celle qui vous donne l’impression que plus rien ne sera comme avant.

Qui vous fait ouvrir les yeux à juste titre sur des choses que vous ne voulez pas voir.

C’était plus simple d’ignorer.

Je me plain mais chaque jour est pire que la veille.

Alors je me demande quand les choses s’amélioreront.

Quand est ce que la balance va s’inverser?

Pour l’instant j’en voit pas le bout.

J’avance vers un avenir qui me paraît sombre et me demande parfois pourquoi?

A quoi bon se battre quand tout est contre soi.

Quand l’envie n’y est plus.

Pourquoi faire ?

La rage

La rage.

Quand tu fais tout pour t’en sortir mais que ça va de plus en plus mal…

La rage.

Les impôts, l’ancien employeur, le décompte de gaz…

La rage.

Tout le monde se passe le mot pour me mettre à terre ?

La rage.

Quand ton premier salaire depuis 8 mois partira dans des factures.

La rage.

Manger, faire les courses ? Ça devient une option.

La rage.

Le poignet, le boulot, le décès de mon père… et puis quoi encore ?!

La rage.

Quand tu redécouvre la joie des horaires et des collègues h24 que tu n’avais pas à ton ancien taff.

La rage.

Ne plus avoir de voiture de fonction.

La rage.

Payer une voiture.

La rage.

Avoir une mère qui comprend pas que tu es tellement dans la merde que tu peux pas la remboursser.

La rage.

Se consoler dans l’alcool.

La rage.

Devenir alcoolic.

La rage.

Tout ça pour un accident débile !!!!!!!!!

LA RAGE !!!!!!

Rêve

Je t’ai croisé cette nuit dans mon rêve.

Est-ce mon imagination ?

Est ce parce que je suis venue te voir au cimetière?

Toi tu voulais pas que je te vois.

Tu m’observais de loin et tu as était surpris lorsque je suis venue te voir.

Je t’ai dit que au contraire j’étais heureuse d’entendre ta voix.

Que je n’avais pas peur et que tu pouvais venir quand tu le souhaitais.

Tu m’as dit que ça aller mais que tu souffrais encore un petit peu…

Puis notre conversation a était interrompu.

Une bombe a explosé dans mon rêve, j’ai survécu mais quand j’ai ouvert les yeux tu n’étais plus là.

J’aimerais tant savoir si c’est mon imagination ou non.

J’aimerais tant avoir le temps de discuter des heures avec toi et savoir que tout va bien…

Alors je pleure impuissante et je repense à ces terribles derniers instants que l’on a passé ensemble dans cet hôpital…

Je ne t’oublierais jamais papa…

Je t’aime

Changement

On évolue et la vie continue.

Mais on ne peut pas oublier.

Toutes ces peines qu’on a connu.

Ces visages, ces baisers.

Ces rires et ces pleures.

Ces joies et ces peurs.

Le changement nous permets d’avancer.

Aller de l’avant.

Mais la douleur ne peut s’effacer.

Il faudra vivre avec dorénavant.

Tu me manques papounet…

Effervescence

On cours après le temps, après la vie.

Bienvenue à Paris.

Petite provinciale essaie de trouver ta place allez.

De bon matin la misère et les odeurs du tromé.

Tu as la coeur bien accroché ? C’est pas fini.

Si tu cours pas on te rentre dedans, si tu cours t’as mal au pieds. C’est ça Paris.

Mais quelle culture ici.

Des scènes de stand up et de théâtre à n’en plus finir.

Tu vois, pas le temps de s’ennuyer ici.

La dernière star passe sans doute ce soir pas loin.

Mais ne parlons pas des prix, les kebab et tout le tatouin.

Les sandwich kebab sont 2 fois moins grand mais 2 fois plus chère.

Si tu mets pas 20e dans un resto t’as faim. Le coca est à 4e. Mais la bière à 2e, pas chère !

11e une pizza de 4 parts a Pizza Hut, 11 balles !

J’ai faim bordel !

Même les supérettes sont chères..

Tu vois cette ville a tout pour plaire.

Vivement mon TGV et mon chez moi là bas, loin, dans l’est alsacien.

Scheise !

Apocalypticodramatic

Tout se bouscule en moi.

Ma tête, mon cerveau ils sont en émoi.

Tant de questions, de craintes…

La vie avance, continue mais mon coeur reste en demi teinte.

Serais-tu fier de moi ?

Seriez-vous fier de moi ?

Que dirais-tu si tu étais là ?

Tu aurais les mots qu’il faut, pour calmer mon état.

Tu saurais me rassurer et me booster.

La vie continue, et elle est faite de tant d’opportunités.

Tu me manques tant…

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑